30 Novembre 2016

Les droits de l'enfant, ça veut dire quoi ?

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager

Le 20 novembre c'était la journée internationale des droits de l’enfant. Découvrez comment le Département du Val-de-Marne se mobilise toute l'année sur cette question.

enfants

 

La journée internationale des droits de l’enfant : quezako ?

Le 20 novembre 1989 était adoptée la convention internationale des droits de l’enfant.

Il s'agit du premier texte international juridiquement contraignant consacrant l’ensemble des droits fondamentaux de l’enfant autour de quatre principes fondamentaux :

  • la non-discrimination,
  • l’intérêt supérieur de l’enfant,
  • le droit de vivre, de survivre et de se développer,
  • le respect des opinions de l’enfant.

 

Et le Val-de-Marne dans tout ça ?

Soucieux de réduire les inégalités sociales et territoriales, de faciliter l’accès de tous aux soins, aux loisirs, le Conseil départemental du Val-de-Marne mène depuis plus de 40 ans une politique ambitieuse en faveur de l’enfance et de la jeunesse.

Son implication a été saluée en 2013 lorsqu’il s’est vu décerner par l’Unicef et l’Association des département de France le titre de « Département ami des enfants ». 

 

Concrètement, ça veut dire quoi ?

Le Val-de-Marne c’est :

  • 21 000 naissances chaque année.
  • 32 % de la population âgée de moins de 25 ans.
  • 4 500 enfants inscrits dans les 76 crèches départementales.
  • 72 centres de PMI.
  • 4 400 agents départementaux travaillant quotidiennement pour le bien-être des jeunes.
  • Plus de 300 millions d’euros consacrés chaque année aux politiques bénéficiant aux enfants et à leur famille.

enfants département ami des enfants

En cliquant sur cette image, découvrez le webdocumentaire "Grandir en Val-de-Marne". Il vous plonge dans le quotidien de Noah, un petit rigolo de 6 ans, d’Enzo, un collégien plein d’énergie et de Yasmine, une étudiante en terminale engagée dans la vie associative. Ils y racontent leur quotidien, leurs proches, leurs loisirs, leur ville et leurs rêves…

 

Une politique départementale ambitieuse

Le Département du Val-de-Marne mène une politique ambitieuse en faveur de l’enfance et de la jeunesse.

 

Droit à la santé

Pmi soin bébé

Il agit en faveur de la santé de la mère et de l’enfant, à travers les services de Protection maternelle et infantile, qui proposent un suivi médico-social des femmes enceintes et des enfants de moins de 6 ans et assurent des actions de prévention médico-sociale sur tout le territoire.

Dans ce cadre, en 2016, les bilans de santé réalisés dans les écoles maternelles du département ont été étendus aux écoles privées hors contrat (soit 400 établissements au total).

Les bilans de santé visent à dépister au plus tôt d’éventuelles pathologies ou troubles sensoriels pouvant compromettre les apprentissages des enfants à un moment clé de leur développement. Ce dispositif de prévention s’inscrit dans la lutte contre les inégalités sociales et d’accès aux soins dès le plus jeune âge mené par le Département.

Au cours de l’année 2015-2016, près de 19 000 enfants (soit 97%) scolarisés en moyenne section d’école maternelle ont bénéficié d’un bilan de santé. Une fois sur deux, ce bilan a donné lieu à une orientation vers une consultation spécialisée à laquelle les parents ont adhéré dans 90% des cas.

 

Droit à être accueilli

enfant assistant maternel

Le Département s’engage dans le développement des modes d’accueil de la petite enfance, à travers la gestion de 76 crèches départementales, l’aide à la création de places dans les crèches municipales et l’agrément des assistants maternels.

 

Droit à la protection

Le Département a la responsabilité des jeunes qui connaissent des situations de risques ou de danger et mène des actions de prévention et de soutien à la parentalité.

Dans ce cadre, le Conseil départemental recrute toute l'année des assistants familiaux qui accueillent à leur domicile des enfants âgés de quelques mois et jusqu'à 21 ans. Il s'agit d'un emploi rémunéré comprenant un salaire fixes et diverses indemnités qui donne doit aux congés annuels.

protection enfance famille accueil

En cliquant sur cette image, découvrez cette vidéo pour mieux comprendre le métier d'assistant familial.

 

Droit à la culture

album naissance rouge

Le Conseil départemental porte une attention particulière à l’accès à la culture pour tous et dès le plus jeune âge. C'est ainsi que, chaque année, il offre aux nouveaux-nés val-de-marnais un livre. En 2017, c'est l'album « Rouge » de Michel Galvin qui leur sera offert.

 

Et il n'y en a pas que pour les petits

 

Droit à l'éducation

collégiens ordival

Responsable de la construction et de l’entretien des 104 collèges publics du Val-de-Marne, le Conseil départemental, agit, à travers son projet éducatif, pour encourager la réussite des collégiens. Il soutient les jeunes dans leur insertion sociale et professionnelle et s’engage à les accompagner dans leurs démarches culturelles, citoyennes et solidaires.

Depuis 2012, le Département offre chaque année aux collégiens entrant en classe de 6ème un ordinateur personnel, appelé Ordival. En 2016, le dispositif a concerné les 104 collèges publics et les 23 collèges privés du territoire.

Il existe également un Conseil départemental des collégiens. Le 28 novembre 2016, les représentants des 158 jeunes élus en 2015 pour représenter les collégiens pendant deux ans ont été reçus par l’assemblée départementale pour présenter leurs propositions d’actions qui seront étudiées en commissions de travail. Elles portent sur des sujets variés : les usages positifs des outils numériques, la liberté de pensée, d’expression, le vivre-ensemble, la citoyenneté et la solidarité, la consommation responsable et la restauration scolaire, l’éducation à l’environnement.

 

A la page : un nouveau dispositif pour aider les jeunes

La direction de la Protection de l’enfance et de la jeunesse expérimente « A la PAGE » (plateforme d’accompagnement global à l’emploi), un nouveau dispositif pour accompagner les jeunes confiés à l’Aide sociale à l’enfance (ASE) âgés de 16 à 21 ans dans leur orientation professionnelle.

Mis en place en mai dernier avec l’association Créations Omnivores, dans le cadre de REAJI (Renforcer l’Autonomie des Jeunes pour leur Insertion), ce dispositif propose aux jeunes un accompagnement individualisé et à la carte durant 9 mois.

Dans un premier temps, les jeunes peuvent bénéficier d’entretiens personnalisés puis d'ateliers collectifs afin de construire leur projet professionnel et d'être accompagné dans leur réalisation. Enfin, s’ils le souhaitent, ils peuvent être suivis par un parrain ou une marraine qui l’aidera à mettre en place leurs projets. Ce dispositif, très demandé par les jeunes, permettra d’accompagner une soixantaine de jeunes par an.

 

Un partenariat pour lutter contre le cyber sexisme

Une adolescente sur quatre déclare avoir été victime d’insultes ou de harcèlement via les outils numériques, sur son apparence physique et ses relations amoureuses.

Face à ce phénomène, l’Observatoire de l’égalité du Département soutient cette année la campagne « Stop – cyber sexisme » lancé par le centre Hubertine Auclert.

Dans ce cadre, un projet pilote est actuellement expérimenté dans une classe de première du lycée professionnel Armand Guillaumin à Orly : un film de prévention de 6 minutes a été réalisé avec les jeunes du département, pour sensibiliser les 12-16 ans aux cyber sexisme, promouvoir un comportement citoyen sur le net, déconstruire les stéréotypes sexistes et développer l’esprit critique.

 

Crédits photos : Djamila Calin, Aude Pétin, Didier Adam, Michaël Lumbroso, Phovoir.

 

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager