22 février 2016

L’entretien prénatal précoce : un temps pour se préparer

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager

Avec Elisabeth Iraola, sage-femme coordinatrice, chargée de mission au Conseil départemental du Val-de-Marne

Au cours du 4ème mois de grossesse, les femmes sont invitées à rencontrer une sage-femme pour un entretien prénatal précoce. Cet entretien peut être réalisé par une sage-femme de PMI, une sage-femme libérale ou une sage-femme hospitalière. La femme peut être accompagnée du futur père si elle le souhaite. « C’est un moment privilégié du parcours de grossesse, car il se situe en dehors du temps des consultations médicales de grossesse. Il permet d’aborder toutes les questions et les attentes des futurs parents que parfois les patientes n’ont pas le temps d’aborder durant les consultations », explique Elisabeth Iraola.

« Nous essayons de faire émerger leurs besoins », poursuit-elle. À commencer par un besoin d’informations. Ce peut être autour de la grossesse, de l’accouchement, de la venue de l’enfant, des relations de couple ou de l’ensemble des remaniements psycho-sociaux qu’engendre la période de grossesse.

À la suite de cet entretien, nous sommes souvent amenées à orienter les futures mamans vers des professionnels : telle maternité pour une inscription qui n’aura pas été faite, une sage-femme libérale pour une préparation à l’accouchement, des visites à domicile, réalisées par la sage-femme de PMI pour une femme que l’on peut sentir vulnérable et qui aura besoin d’un accompagnement de proximité. Mais aussi vers une psychologue, une assistante sociale ou une puéricultrice selon les besoins émergés. Nous les informons sur l’offre de soins en périnatalité et le rôle des différents professionnels.

Nous favorisons la mise en place d’un climat de confiance et nous nous attachons à valoriser leurs ressources. Nous les écoutons grâce à des techniques d’écoute active et de reformulation afin de les aider à exprimer la manière dont elles vivent leur grossesse, leurs attentes, leurs craintes et leur permettre de trouver une réassurance par elle-même.

Nous leur proposons à la fin de l’entretien de rédiger un compte-rendu qu’elles gardent et pourront transmettre aux autres professionnels qui la suivront pendant leur grossesse.

Si cet entretien n’a pu être réalisé au 4ème mois, il peut être réalisé à tout moment de la grossesse.

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager