12 Octobre 2016

Le sommeil des tout-petits

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager

Le sommeil est constitué d’une succession de petits trains qui nous emmènent en voyage. Chaque train correspond à un cycle de sommeil et est composé de plusieurs wagons représentant les différentes phases du sommeil. La durée des cycles et leur composition varient en fonction de l’âge de l’enfant.

 

Le sommeil de mon enfant decrypté mois après mois

 

Avant 2 mois

Le nouveau-né ne faisant pas encore la distinction jour/nuit, les cycles sont courts et nombreux : composés d’une phase de sommeil agité et d’une phase de sommeil calme, ils durent environ 50 minutes et se répartissent tout au long de la journée. Le tout-petit dort environ 16 à 17h par jour. « Certaines mamans ont l’impression que leur bébé ne dort pas. En fait, certains nourrissons font des micro-siestes avec des cycles très courts et hachurés », explique Chantal Davy, éducatrice de jeunes enfants.

 

Entre 2 et 9 mois

Les cycles se rallongent (70 minutes environ) et le nombre de phases augmente pour faire place à un wagon de sommeil paradoxal et deux wagons de sommeil lent. Un bébé de 6 mois dort environ 9/10h par nuit et fait trois siestes de 1h30/2h dans la journée.

 

À partir de 9 mois

Les cycles du sommeil de l’enfant deviennent similaires à ceux de l’adulte. Ils durent de 90 à 120 minutes et se composent de deux wagons de sommeil lent léger, deux wagons de sommeil lent profond et un wagon de sommeil paradoxal.

 

À un an

Un enfant dort environ 10h par nuit et fait deux siestes par jour et à partir de 2 ans, il passe généralement à une sieste par jour.

 

Que se passe-t-il durant les différentes phases de sommeil ?

 

Durant les phases de sommeil lent profond (ou sommeil calme pour le nourrisson), le bébé est immobile. C’est là que sont sécrétées les hormones de croissance et qu’il récupère de la fatigue nerveuse et physique. Le sommeil lent permet aussi une maturation du système nerveux durant les premiers mois de vie du bébé. Le sommeil paradoxal (ou sommeil agité pour le nouveau-né) correspond au sommeil des rêves. Le bébé est complètement relâché mais on peut observer des petits mouvements des yeux. L’activité cérébrale est intense. C’est là qu’il mémorise les apprentissages de la journée, qu’il intègre les émotions et les événements de la journée.

 

Consultez également notre article À petits pas vers le sommeil

 

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager