10 Septembre 2018

La mort d'un animal

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager

La perte d’un animal est parfois la première confrontation du jeune enfant à la mort. Comment l’accompagner ?

enfant triste

Les enfants adorent les animaux.

Un animal domestique apporte beaucoup d’affection et de plaisir à l’enfant. Et sa perte peut être douloureuse pour lui. Elle le sera d’autant plus qu’il y était attaché.

« Attention à ne pas surinvestir l’animal de son vivant, avertit Catherine Ammendola. Il doit rester identifié comme un animal et non comme un être humain. L’enfant doit savoir que ce petit compagnon peut mourir. Cela peut être l’occasion de lui expliquer le cycle de la vie et de lui dire que la mort est naturelle, qu’elle marque la fin de la vie. »

On peut aussi lui dire que lorsque l’on est mort, on ne souffre pas.

L’enfant aura besoin d’exprimer son chagrin, sa tristesse. Aux adultes de respecter sa sensibilité, d’accueillir sa peine et de laisser peu à peu les bons souvenirs s’installer dans sa mémoire.

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager