12 Avril 2017

Face au moustique-tigre : adoptons les bons réflexes !

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager

Originaire d’Asie du Sud-Est, le moustique tigre peut être vecteur de maladies infectieuses comme la dengue, le chikungunya ou le zika. Mieux le connaître pour mieux se protéger, une nécessité !

moustique tigre

 

 

L'avis de Romain Pouvreau, responsable de la cellule anti-vectorielle au Conseil départemental du Val-de-Marne.

Moustique tigre

Comment reconnaître le moustique tigre ?

Le moustique tigre (Aedes albopictus) est une espèce invasive particulièrement nuisante, se propageant progressivement en France depuis 2004.

Il s'agit d'un insecte reconnaissable à :

  • sa petite taille (plus petit qu'une pièce d'un centime d'euro) ;
  • ses rayures noires et blanches, sur le corps et sur les pattes ;
  • la ligne blanche longitudinale qui parcourt sa tête et son thorax.

Pour se reproduire, le moustique tigre pond ses œufs dans de petits réservoirs d’eau stagnante en grande partie fabriqués par l’Homme. Ces œufs ont une forte capacité de survie dans l’environnement, c’est pourquoi il faut tout faire pour éliminer les lieux de ponte.

 

Les piqûres de moustique-tigre sont-elles forcément graves ?

Ne vous affolez pas, la plupart du temps, la piqûre est bénigne.

Ce moustique peut transmettre différentes maladies, comme la dengue, le chikungunya ou le zika, mais, pour transmettre ces virus, il doit au préalable avoir piqué une personne infectée.

 

Quels réflexes adopter ?

Ce moustique naît chez vous

Le moustique tigre s’est bien accommodé à l'Homme et se déplace peu. Il évolue essentiellement en ville où il colonise toutes sortes de milieux.

Nos jardins regorgent bien souvent de petits endroits où l’eau peut stagner comme les seaux, les vases, les coupelles de pots de fleurs, les récupérateurs d’eau ou encore les gouttières.

C’est une des raisons pour lesquelles le moustique tigre aime vivre près des habitations. 

Supprimer les eaux stagnantes

La solution pour éliminer les moustiques est d’évacuer les eaux stagnantes ou mieux encore, de supprimer tout récipient capable de retenir l’eau.

Par exemple :

  • videz régulièrement les coupelles sous les pots de fleurs ;
  • rangez les matériels de jardin (seaux, arrosoirs…) à l’abri de la pluie ou retournez-les ;
  • couvrez les récupérateurs d’eau à l’aide d’un voile moustiquaire ou d’un simple tissu ;
  • nettoyez régulièrement les gouttières et vérifiez le bon écoulement de l’eau.

 

Tout le monde peut participer à la surveillance du moustique tigre afin de mieux connaître sa répartition.

Ainsi, si vous pensez avoir repéré un moustique tigre, vous pouvez le signaler aux opérateurs publics de démoustication à partir du site internet suivant : http://www.signalement-moustique.fr/

 

Liens utiles

Une cellule départementale pour surveiller l'expansion du moustique tigre

Conseil départelmental du Val-de-Marne

Pour en savoir plus sur la dengue, le chikungunya et le zika

Santé publique France (INPES)

Ministère chargé de la santé

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager