8 Août 2018

Attention aux produits ménagers !

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager

Les tout-petits mettent spontanément tout à la bouche pour découvrir et explorer leur environnement. Comment les protéger des risques d’intoxication ? Que faire s’ils avalent un produit toxique? Avec Anne-Sophie Tavares, infirmière-puéricultrice et le Dr Jérôme Langrand, médecin toxicologue au Centre antipoison de Paris.

Avec les enfants il faut faire attention aux produits ménagers

Dès que votre enfant se déplace, revisitez chaque pièce en vous mettant à son niveau et en imaginant tout ce qu’il peut atteindre ou toucher !

Quels sont les produits à risque ?

 Les produits d’entretien : lessives, assouplissants, liquide vaisselle, produits de nettoyage (pour les sols, les toilettes), désodorisants... Les petits adorent croquer les doses de lessive ! Attention aux produits utilisés pour déboucher les éviers, ils sont très toxiques.

  • Les cosmétiques : gel douche, shampoing, vernis, dissolvant, teintures pour cheveux, crèmes, gel hydroalcoolique…
  • Les huiles essentielles
  •  Les médicaments
  • Certaines plantes d’intérieur peuvent être toxiques.

Quelles précautions prendre ?

  • Rangez ces produits en hauteur, hors de portée et de la vue, si possible dans un placard fermé à clé. Ne laissez pas de médicaments dans un sac à main ou sur une table et ne le présentez jamais comme un bonbon.
  • Vous pouvez lui expliquer qu’il n’a pas accès à ces produits car ils sont dangereux pour lui.
  • Ne transvasez pas un produit ménager dans une autre bouteille, cela est source de confusion.  Utilisez des produits munis de bouchons de sécurité.

Il a avalé un produit, que faire ?

Ne donnez rien à boire, ni à manger avant d’avoir appelé le Centre Antipoison, ouvert 7 jours sur 7, 24h sur 24. Infirmières et médecins toxicologues vous donneront la conduite à tenir. « Nous cherchons à évaluer le risque encouru par l’enfant, afin de donner les consignes adéquates de prise en charge », explique le Dr Jérôme Langrand. Pour évaluer le risque, le soignant recueille le maximum de données sur l’enfant (âge, poids, antécédents médicaux), le produit (le centre antipoison dispose de la composition de nombreux produits ménagers), enfin, les circonstances (quantité ingérée, heure, conditions dans lesquelles cela s’est passé).

« Plus nous recueillons d’informations, plus nous pouvons donner une réponse adaptée et précise », explique le médecin. Les consignes de surveillance et de traitement diffèrent en fonction des produits. Dans la grande majorité des cas, les enfants restent à la maison sous la surveillance des parents, évitant des hospitalisations inutiles. « Le parent peut alors nettoyer la bouche et son contour avec une serviette ou un gant humidifié avec de l’eau pour rincer et enlever le produit. », recommande Anne-Sophie Tavares. Si l’enfant encourt un risque grave, le centre évalue le degré d’urgence en orientant les parents vers les urgences ou en contactant le Samu directement.

Attention aux fausses croyances ! Beaucoup de parents pensent que le lait ou l’huile agissent comme un antipoison. Faux. Il est tout aussi déconseillé de donner du pain, car cela peut faire vomir l’enfant et provoquer un double passage du produit donc une augmentation des lésions. Le mieux est donc de ne rien faire avant d’avoir appelé le centre antipoison.

 

En savoir plus :

INFOS PRATIQUES Centre Antipoison de Paris : 01 40 05 48 48 Samu : 15 Pompiers : 18

Brochure Protégez votre enfant des accidents domestiques. Téléchargeable sur http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFESBases/catalogue/pdf/887.pdf

 

  •  Envoyer à un ami
  •  Partager